Évaluez-vous !

Utilisez les curseurs pour définir vos niveaux de satisfaction sur une échelle de 1 à 10...
Vivre avec l'éreutophobie
Vivre avec l'éreutophobie

J'en ai marre de rougir pour un rien : comment mieux le vivre ?


Ajouter aux favoris
Partager...
Mon objectif
en quelques mots...

L'éreutophobie, c'est quoi ?

-Une crainte obsessionnelle de rougir en public, n’importe où avec n’importe qui
- Un sentiment de honte, d’humiliation d’être vu entrain de rougir
- La peur de devenir encore plus rouge avec les remarques des autres
- Repli sur soi qui peut entrainer la perte d’une vie sociale
- Une importance excessive accordée au regard des autres et à l’apparence physique
- Un manque de confiance en soi
- Une hypersensibilité à fleur de peau

  • Parole de coach !

     Lorsque vous êtes éreutophobe vous pensez que les autres voient vos faiblesses, le mal à l’aise et qu’ils peuvent lire en vous parce que vous rougissez en l’affichant sur votre visage. Vous prenez conscience que les autres ont la faculté de voir vos émotions, de voir votre intimité et le cercle vicieux commence. Vous savez que vous rougissez pour n’importe quelles remarques et dans n’importe quelles situations et du coup vous vous mettez à avoir peur de rougir. Et plus vous avez peur, et plus vous êtes sur la défensive et agressif et plus vous rougissez. Rougir n’est qu’une conséquence d’un mal être plus grand, d’un manque de confiance, d’estime de soi alors cherchez d’abord l’origine de cette peur pour en effacer sa somatisation. 

  • Problématiques rencontrées par nos clients coachés...


    « Je ne veux plus assister au repas de famille où le regard est fixé sur moi après qu’on m’ait demandé : « et toi t’en es où dans tes études ? » et que j’entende mes petits neveux et nièces dire « elle est rouge comme une tomate ». Comme si je n’avais pas remarqué ! J’en ai marre de me sentir stupide, d’avoir honte et de ne rien pouvoir faire pour que cela change. »

    «  J’adore le sport et l’autre jour mon nouveau compagnon, lui même sportif, à voulu que l’on fasse du sport ensemble. Je ne voulais pas au début car je sais que je deviens toute rouge lorsque j’ai chaud et que je me suis bien dépensée lors d’une séance. Nous y sommes quand même allés et cela n’a pas loupé, il s’est presque foutu de moi en me demandant ce qui m’arrivait. J’étais très male et j’avais envie de partir et ne plus jamais le revoir. Je me suis sentie humiliée. Il n’y a pas une solution miracle ? »

    « L’autre jour nous étions en réunion de travail, un collègue pose une question et je me sens visé. Je commence à transpirer, je sens la chaleur montée en moi et une collègue me dit : « bah pourquoi tu rougis ? » et là bien évidemment je rougis encore plus. C’est très déstabilisant en situation professionnelle d’avoir ce problème parce que cela ne me rend pas crédible. Je me sens vraiment nul. »                   


  • Les solutions Coachique


    Les 3 solutions pour mieux vivre ses rougeurs :

    1 - En parler : arriver à dire que vous êtes entrain de rougir et que cela vous gène va dédramatiser la situation et vos sensations. Le fait de pouvoir l’exprimer va augmenter votre confiance en vous parce que du coup vous devenez capable de le dire et donc de l’assumer en partie.
    2 - Accepter que vous rougissez lors de situations que vous jugez gênantes est la première clef : car le problème n’est pas de rougir c’est surtout de ne pas avoir confiance en vous et d’avoir peur de vos émotions.
    3 - La psychologie cognitivo-comportementale (= TCC) permet à la personne de comprendre les mécanismes de son anxiété, et ainsi d’arriver à accepter ses émotions , à s’affirmer auprès des autres, à s’écouter en dédramatisant son rougissement.


  • Je démarre mon coaching...


    Un coach « Coachique » vous aidera à identifier dans un premier temps si il s’agit bien d’éreutophobie pour pouvoir adapter efficacement son accompagnement. Vous travaillerez sur vos peurs, vos émotions afin de vous permettre de prendre confiance et de réussir à vous affirmer pour diminuer ce phénomène phobique.
    Optez pour un coaching personnel, choisissez votre coach, selon vos critères (disponibilité, mobilité, expertise et affinités)

Partagez cette fiche...